© 2018 par Laetitia Mirouse. Créé avec Wix.com

  • Facebook - Gris Cercle
  • Instagram - Grey Circle

RACINES

Racines,

Des sons invisibles, des courbures de temps,
Des histoires d'armures fleurissant les champs,
Des anciennes parures, langoureux serpents,
Des baisers sous les cils des oublieux amants,

Les racines s'enfoncent en mornes caresses
Dans les mémoires mues d'indicibles tourments,
Rejouent des bras de mer dans des crânes d'enfants,
Et d'un seul trait épongent des terreurs épaisses.

En chemin, elles creusent les profonds ciments,
Eparpillent d'éclats d'anciens temples solaires,
Et avalent les nuits de charmants cimetières;

Elles s'enfoncent encore, et à grands coups de temps,
Respirant les humus de nos pauvres colères,
Rêvent, en ténébrant, de grands traits de lumière.

                                               Julie Briend-Lefrançois

C'est un lien entre la photographie d'une racine de romarin conservée depuis des années, excavée d'une pile de papiers, déterrée une fois de plus et l'envie de peindre des plis et déplis, des méandres et des nœuds.

Il y a des volutes, des lignes serpentines, des pleins et déliés et juste en dessous mes racines qui me cernent, m'enveloppent. 

La peinture à l'huile est mon médium de prédilection pour l'intensité des couleurs, leurs transparences et leurs profondeurs.

Le crayon ou la plume et l'encre de Chine s'invitent dans des recherches graphiques pour faire le tour, inscrire les fils qui se déploient.